TQO | FFBB

TQO

Equipe de France masculine 3x3
"Je suis très loin d'être arrivé à mon objectif"
A bientôt 24 ans, Franck Seguela témoigne d'une expérience certaine dans le 3x3 grâce à ses nombreuses sélections en compétitions U23 et notamment à son titre de Champion du Monde U23 en 2019. Co...
Retour à la compétition internationale !
Après plus d'un an sans opposition internationale, l'Equipe de France masculine 3x3 va renouer ce jour et demain avec la compétition dans le cadre de leur stage à He...
"Quoiqu’il arrive, il n’y aura aucun match facile au TQO"
En lice pour décrocher une place pour représenter la France au Tournoi de Qualification Olympique, qui se déroulera à Graz du 26 au 30 mai 2021, Marie Mané s'est confiée...
Les Bleues 3x3 sont arrivées à l'INSEP
L'Equipe de France 3x3 féminine est rassemblée à l'INSEP depuis lundi pour préparer le Tournoi Qualificatif Olympique, qui se déroulera à Graz (Autriche) du 26 au 30 mai 2021.
Les 8 joueurs appelés pour la préparation au TQO 3x3
Ce vendredi 15 janvier, Richard Billant et Karim Souchu, sélectionneurs des Équipes de France 3x3, ont dévoilé la liste des 8 joueurs qui participeront au stage Équipe de France 3x3 à l'Insep, du...
La présélection pour le TQO 3x3
Ce mercredi 16 décembre, Richard Billant, sélectionneur des Equipes de France 3x...
En attendant d'être capé
"Je sais que plus tard il y aura de supers joueuses, il y a beaucoup de beaux potentiels"
De plus en plus de talents

Pages

"Je suis très loin d'être arrivé à mon objectif"

Corps: 

Cette saison Franck Seguela l'a débutée en Pro B, à Gries Oberhoffen, avant de rejoindre le Stade Rochelais Basket (NM1). Le natif du sud-ouest, qui n'a pas mis longtemps à s'acclimater à l'ambiance générale du club, est conquis par le projet et motivé à l'idée de retrouver la 3ème division française, comme il nous l'a expliqué lors du dernier rassemblement de l'Equipe de France 3x3 à l'INSEP début février : "J’ai été super bien accueilli à La Rochelle. Je suis vraiment très heureux de rejoindre ce club et la Nationale 1, de pouvoir relever de nouveaux défis. On va voir avec la situation actuelle comment se déroulera la fin de saison, mais on aimerait trouver une belle dynamique et faire de belles choses. Je suis très content d’avoir rejoint le projet pour cette année 2021."

Le nouveau joueur rochelais connait bien la région, puisque c'est à Cognac qu'il a découvert le 3x3 : "Mon premier tournoi 3x3 remonte à 2018 quand je jouais à Cognac. Il m’avait parlé du 3x3 et j’avais participé à un premier tournoi, qualificatif pour l’Urban PB. On a gagné l’Urban PB le mois d’après !". Suite à cet essai convaincant, Franck est embrigadé par Ballistik pour un tournoi 3x3 international, à Amsterdam : "J’ai accompagné Ballistik car il leur manquait un joueur. J’ai tout de suite accepté, j’avais adoré la discipline, ça collait bien avec mon style de jeu et c’était un tournoi à l’étranger. J’ai dit carrément ! On avait eu plutôt de bons résultats (ndlr. 5ème) et j’avais gagné pas mal de points au ranking FIBA 3x3."

Après ces deux belles expériences 3x3 qu'il combina avec une signature à Chartres, le même été, pour une première en Pro B, il décide de prendre des vacances bien méritées. Mais, repéré par le staff technique, Franck va écourter son repos pour découvrir l'Equipe de France 3x3 suite au forfait de Lucas Dussoulier : "Ils m’ont repéré sur des tournois, ils ont vu que je commençais à avoir pas mal de points et m’ont appelé pendant l'été. J’étais en vacances, j’ai pris un avion pour Prague et participé à une étape de la Nations League U23 en 2018. On la gagne !". Il remporte cette étape avec Charly Pontens notamment et fait donc ses débuts avec les Bleus 3x3. Une nouvelle étape dans sa carrière, qu'il attendait et à laquelle il a su répondre présent :"J’étais prêt, j’ai eu la chance d’être appelé et de pouvoir me faire une place". Un sacrifice qui le menera jusqu'à la Coupe du Monde quelques mois seulement après ses débuts. Persuadés que son style de jeu et sa mentalité collent bien avec la pratique de la discipline, les coaches de l'Equipe de France 3x3 U23 le rappellent pour la Coupe du Monde U23 2018. Le nouveau sélectionné le sera à nouveau, pour cette même compétition, en 2019 : "En octobre 2018, quelques mois après la Nations League U23, on fait la World Cup 3x3 U23 en Chine. On finit 4ème. En 2019, on la remporte à Budapest avec Timothé Vergiat, Thomas Pottier et Jules Rambaut. Maintenant, 2021, je suis dans le grand bain !"

En effet, après ce premier titre mondial en 2019 les compétitions vont se stopper suite à la pandémie mondiale et le numéro 10 français au ranking FIBA 3x3 va changer de catégorie et devenir Sénior. Un changement, qui intervient cette saison, pour lequel il se tenait prêt : "Je ne me suis jamais considéré comme un U23, j’étais un joueur de 3x3. Même si j’avais 21, 22 ans je me suis dit que je pouvais faire des Challenger, des World Tour, participer aux grandes compétitions internationales 3x3. Je me suis toujours senti prêt à jouer avec les Séniors". Une mentalité hors-pair, associé à beaucoup de travail lui permettent aujourd'hui de compter parmi les meilleurs joueurs français 3x3 : "J’ai bossé très dur sur mes points faibles avec mon préparateur physique après le premier confinement, puis à Gries. Je pense que je progresse et que mon travail devrait payer mais je suis très loin d’être arrivé à mon objectif. Je ne vis que pour la victoire, pour les médailles, pour représenter mon pays. C’est vraiment ce qui m’anime."

Convoqué pour un premier stage de préparation avec l'Equipe de France 3x3 en novembre 2020 à l'INSEP, Franck nous livrait son sentiment, le même à chaque fois lorsqu'il est appelé en sélection nationale : "C’est toujours une fierté de venir ici à l’INSEP, en Équipe de France 3x3, de porter le maillot, pouvoir m’entraîner avec les meilleurs joueurs français, donner le meilleur de moi-même.  Je vais tout donner pour pouvoir faire au mieux pour représenter la France. Je veux montrer que je suis capable et s’il le faut, je serai présent ça c’est sûr !" Un engagement personnel fort mais pas que, car pour lui le fait de porter le maillot France représente bien plus : "Participer à une compétition internationale c’est bien plus qu’une satisfaction personnelle, tu le fais aussi pour la fédération qui croit en toi, pour un pays, pour permettre à la France de remporter une médaille".

Un travail et une progression récompensés puisque le Champion du Monde 3x3 U23 2019 a fait parti de la liste des 8 joueurs sélectionnés pour le deuxième stage de préparation au TQO qui s'est déroulé entre l'INSEP et l'Allemagne le mois dernier. Et même si l'étau se resserre, la compéition entre les joueurs reste saine : "L’ambiance sur ce stage est fidèle à l’ambiance générale sur le 3x3. On s’entend très bien, ce ne sont que des bons gars. Chacun a envie de montrer qu’il est capable, mais ça reste sain. On se tire tous vers le haut. Il y a vraiment un bon niveau et c’est que du plaisir". Une compétition entre joueurs poussée à son paroxisme car l'échéance au bout est, si qualification il y a au TQO, les Jeux Olympiques de Tokyo : "Les Jeux Olympiques ont lieu cet été et tout le monde a des ambitions et a envie d’être prêt." Et malgré les départs de certains précurseurs de la pratique, qui auront beaucoup apporté à la France en termes d'engagement et de résultats sportifs, le niveau de jeu reste très élevé selon le joueur français : "On perd certains joueurs qui prennent leur retraite, mais il y a une relève. Le niveau reste élevé. Je pense vraiment que les Séniors masculins ont une carte à jouer sur les compétitions internationales."

De son côté Franck est concentré et se donnera les moyens d'y arriver et si ce n'est pas le TQO 2021, ce sera une autre échéance car comme il le dit, il se tiendra prêt pour toutes les compéititons internationales : "Mon objectif c’est de participer à toutes les campagnes Équipe de France imaginables, c’est jouer avec l’Équipe de France 3x3. Il n’y a que 4 places donc on verra bien, mais je ne veux avoir aucun regret. J’essaie d’être le meilleur possible, ensuite les sélectionneurs feront leurs choix."

Toutes les infos sur le Tournoi Qualificatif Olympique 2021

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipe de France masculine 3x3
Auteur: 
Ulysse Chedhomme/FFBB
Date d’écriture: 
Mercredi, 3. Mars 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
A bientôt 24 ans, Franck Seguela témoigne d'une expérience certaine dans le 3x3 grâce à ses nombreuses sélections en compétitions U23 et notamment à son titre de Champion du Monde U23 en 2019. Convoqué en novembre, puis en février pour préparer le Tourquoi Qualificatif Olympique 3x3, il apparaît aujourd'hui comme l'un des 10 meilleurs joueurs masculins français 3x3.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

Retour à la compétition internationale !

Corps: 

C'est à l'INSEP, il y a un an pile, que les Bleus 3x3 ont disputé leur dernier match face à une sélection étrangère. La Croatie, la Belgique, le Qatar et la République Tchèque s'étaient rendus à Paris pour y disupter un tournoi de préparation en vue du Tournoi de Qualification Olympique qui devait se dérouler en Inde fin mars. Après plus d'un an sans opposition internationale à cause de la pandémie, l'Equipe de France 3x3 masculine retrouve la compétition cet après-midi pour un tournoi de 2 jours.

Après une arrivée tardive mercredi, les Français ont pu effectuer des tests physiques, s'entraîner et jouer un scrimmage mercredi dans le cadre de la suite de leur préparation au TQO de Graz (Autriche) fin mai.

Ils s'opposeront ce jour, vendredi 19 février, à la Russie à 15h00, puis à 15h20 face à l'Allemagne, à 16h00 contre les Pays-Bas et enfin à 16h20 face au pays hôte du TQO, l'Autriche. Le tournoi d'aujourd'hui ne sera pas diffusé en live.

Demain, samedi 20 février, pour le deuxème jour de compétition, les joueurs français rencontreront en poules :

14h00 France Belgique
14h20 France Allemagne
15h20 Russie France
16h00 France Pays-Bas

 

Les rencontres seront diffusées en live sur Youtube :

Résultats :

France 21 - 14 Belgique

France 21 - 16 Allemagne

Russie 21 - 18 France

France 21 - 14 Pays-Bas

Match pour la 7ème place : France 10 - 21 Pays-Bas

Match pour la 3ème place : France 22 - 20 Allemagne

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipe de France masculine 3x3
Auteur: 
Ulysse Chedhomme/FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 19. Février 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Après plus d'un an sans opposition internationale, l'Equipe de France masculine 3x3 va renouer ce jour et demain avec la compétition dans le cadre de leur stage à Heidelberg (Allemagne).
crédit: 
3x3prime
Pour Newsletter: 

"Quoiqu’il arrive, il n’y aura aucun match facile au TQO"

Corps: 

Tu peux un peu nous raconter ton début de saison et comment tu te sens à Nantes ?
C’est une saison qui est un peu compliquée par rapport à la pandémie. Je suis arrivée à Nantes cette année et c’est difficile d’arriver dans un nouveau club et de ne pas connaître les supporters, les partenaires, de ne pas avoir de repères. Pour autant on a la chance de jouer donc on ne va pas se plaindre. On a une équipe qui a été renouvelée à 90% donc c’est très compliqué de trouver des automatismes sachant qu’en début de saison on jouait un match toutes les deux semaines. Malgré tout, individuellement je fais une bonne saison donc je suis satisfaite et je suis contente d’avoir rejoint le projet nantais. La saison est encore longue, on espère pouvoir la finir et si on la termine, se maintenir et pourquoi pas accrocher une 8ème place.

Tu es en nette progression cette année. Ton statut a un peu changé dans la ligue ?
C’est du travail; Ce sont des choses que j’aurais pu faire avant mais malheureusement je n’ai jamais réellement pris le taureau par les cornes. Je restais dans mon rôle de défenseuse et en attaque j’essayais d’être opportuniste. J’ai simplement changé de mentalité en me disant "Marie tu peux attaquer, tu le fais très bien toute la semaine à l’entraînement". Je me suis dit qu’il fallait rentabiliser en match et cette année j’ai une coach qui me fait confiance, et même si c’était déjà le cas l’année dernière à Saint-Amand, elles ont davantage besoin de moi offensivement. Mon statut dans l’équipe est différent en fait, on me demande de mettre des points et d’apporter en attaque. Mais j’aimerais apporter plus pour obtenir plus de victoires parce qu’avant tout je suis une joueuse d’équipe, je l’ai toujours été et je préfèrerais gagner des matches mais avoir de moins bonnes statistiques.

Vous n’êtes plus que 8 cette semaine. L’année dernière tu n'étais pas arrivée jusque-là. A quoi est dûe ta présence dans cette shortlist selon toi ?
Alors déjà je me dis que l’année dernière s’il y avait eu 8 noms, j’aurais peut-être été dans les 8. L’an dernier, il n’y avait vraiment pas de place. En février on avait déjà les 4 noms des joueuses qui partaient et les 2 remplaçantes. Ils avaient uniquement sélectionné des filles du top 10 donc en arrivant en novembre 2019, je savais que je ne pouvais être dans les 6 finalistes puisque je n’étais pas dans le top 10 français au ranking FIBA. Cette année ils ont une approche différente en prenant 3 filles du top 10 français et trois filles hors top 10 donc les cartes sont redistribuées. J’ai fait un bon stage en novembre parce que j’arrive en rythme grâce à ma saison à Nantes et je sens qu’il y a de la place, peut-être une opportunité à saisir. Peut-être pas. Il faut quand même resituer et être sélectionnée en Equipe de France c’est quand même assez compliqué. On a quand même les meilleures joueuses du Monde. Si la question est est-ce qu’il y a une opportunité à saisir, la réponse est oui. Maintenant il faut que j’arrive à la saisir parce qu’en termes d’expérience et de résultats on a quand même 4 filles ici qui mériteraient, qui sont ancrées dans le projet et qui se connaissent parfaitement bien. C’est pas simple, mais quoiqu’il arrive je donne tout ici et pas de regrets. Et si je donne tout et que je suis à 100%, ça permettra aux filles qui représenteront la France de bien travailler à l’entraînement et si demain elles ont des résultats, on saura que c’est aussi grâce aux 4 autres filles qui étaient là. On joue comme on s’entraîne donc pour performer en match elles ont besoin d’avoir un entraînement de haut-niveau.

On en parlait avant, ton statut en club a changé. Est-ce que tu trouves que ton statut en Equipe de France a également changé ?
Je dirais que oui. Alors peut-être pas mon statut, mais la manière dont les coaches amènent les choses, oui. Ils nous laissent plus comprendre que l’Equipe de France est ouverte et qu’il y a des places à prendre. On sait que l’Equipe de France n’appartient à personne et qu’il peut se passer beaucoup de choses jusqu’au TQO. On est dans une période où le covid traîne, une joueuse peut se blesser, ce que je ne souhaite à personne bien entendu, mais ils ont besoin que toutes les joueuses soient investies dans le projet. J’ai toujours répondu présente et pour être partenaire d’entraînement aussi. Avant d’être mes concurrentes, ce sont quand même mes copines et quand elles performent je suis ravie, parce que je me dis que c’est aussi un peu grâce à moi.

On parle souvent d'une concurrence saine dans le 3x3. Tu le ressens comment toi ?
C’est très très sain. On se connait toutes depuis des années, on bosse ensemble depuis des années aussi, on se suit. Même l’été on peut être ensemble sur la Superleague 3x3. Sur le terrain il y a de la concurrence, on se met des coups, mais c’est sain. Tout est sain au 3x3 et c’est ça que j’adore, parce que ce n’est pas forcément le cas partout. Le groupe vit bien et c’est très important au 3x3.

L’année dernière ton objectif était les JO 2024 à Paris. Est-ce que l’objectif a changé du coup ?
L’objectif c’est de faire les JO. Lesquels, je ne sais pas mais quoiqu’il arrive je me tiendrai prête si l’Equipe de France a besoin de moi. Je donne tout et je n’aurai pas de regret à la fin de ce stage. Que ce soit 2021 ou 2024, l’objectif reste le même : les JO. Après si ce n’est pas 2021, ce sera 2024 avec en plus l’objectif de m’imposer aussi dans le collectif France.

Pour participer aux JO il faut temriner dans les 3 premières places. On rencontrera les USA, l’Allemagne, l’Uruguay et l’Indonésie en  phase de poules. Tu peux nous en parler un peu ?
Etats-Unis j’ai vu quelques matches parce que j’ai suivi les Women Series FIBA il y a 2 ans et l’Allemagne, j’ai vu les Jeux Européens à Minsk et c’est une nation que j’ai l’habitude de croiser en U23 et en Sénior. Ce sont de très bonnes nations. Quoiqu’il arrive, il n’y aura aucun match facile au TQO. La France va arriver tête de série, avec les meilleures joueuses du Monde dans l’équipe et ce sera la nation à abattre.

La préparation est un peu chamboulée avec l’indisponibilité de l’Espagne pour le tournoi qui devait se dérouler en fin de semaine. L’Autriche, ça va quand même être un beau test ?
Ca va être intéressant parce que je ne sais pas du tout à quoi m’attendre. Avec les filles on en discutait et on espère qu’on va être surprise par leur niveau de jeu. Mais on ne sait pas quel style de joueuses elles vont avoir : des petites, des grandes, des filles rapides, des filles physiques, des shooteuses ? L’Espagne c’est vraiment dommage de ne pas les avoir sur ce tournoi parce que c’est une très bonne opposition, c'est une valeur sûre. On aurait pu répéter nos gammes. Jouer les unes contre les autres c’est sûr que c’est une très bonne opposition aussi mais on a les mêmes systèmes donc on peut anticiper pas mal de choses. Jouer contre une autre équipe nationale c’est très intéressant. Après c’est le 3x3 et le maître mot c’est « s’adapter » donc on s’adapte.

Tu évaluerais à combien de % les chances de qualification aux JO pour l’Equipe de France féminine 3x3 ?
A 100%. Bon, 99,9% parce qu’il y a toujours une part d’inconnu. Mais j’ai confiance. Je fais confiance au staff, je fais confiance aux filles.

La Coupe d’Europe 2021 à Paris en septembre, ça représente quoi pour toi ?
Si je ne participe pas aux Jeux Olympiques ce sera l’objectif numéro 1 pour moi. De jouer à Paris, ce serait incroyable. J’adorerais. Je n’ai pas envie de dire plus que le TQO ou les JO, mais ce serait énorme. A Paris, à domicile, le triplé de la France, ce serait incroyable ! Après on est loin, on a le temps mais dans un coin de ma tête ça fait ding ding ding ! Ça serait énormissime !

La liste des tournois du circuit de la Superleague 3x3 2021 est sortie hier. Les Las Campeonas vont tenter le quadruplé ?
On se le dit tout le temps en fin de compétition, « l’année prochaine on remet ça ! », mais on attend de voir. On va comparer le calendriers avec celui de l’Equipe de France, que ce soit les Women Series FIBA 3x3, la préparation aux Jeux Olympiques ou la préparation à la Coupe d’Europe 2021 à Paris. Mais si on participe l’objectif sera le même : ramener la coupe à la maison !

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipe de France féminine 3x3
Auteur: 
Ulysse Chedhomme/FFBB
Date d’écriture: 
Jeudi, 4. Février 2021
Vignette: 
Chapeau: 
En lice pour décrocher une place pour représenter la France au Tournoi de Qualification Olympique, qui se déroulera à Graz du 26 au 30 mai 2021, Marie Mané s'est confiée sur ses objectifs et ses ambitions avec l'Equipe de France 3x3.
crédit: 
BACOT/FFBB
Pour Newsletter: 

Les Bleues 3x3 sont arrivées à l'INSEP

Corps: 

C'est dans la matinée que le staff avait donné rendez-vous aux 10 joueuses sélectionnées pour ce stage de préparation au TQO 3x3 à l'INSEP qui se déroulera jusqu'à samedi soir. Pour rappel, c'est suite au rassemblement de novembre que les coaches ont érigés une shortlist de 8 joueuses Sénior + 2 sparring partner (joueuses U23). A leur arrivée, les filles ont passé chacune un entretien avec le médecin. C'est lors de son entretien que Caroline Hériaud a appris qu'elle était était cas contact. Le staff médical l'a donc placée en isolement et elle a dû quitter le stage.

Les filles ont pu refouler les terrains 3x3 dès le lundi après-midi pour un premier entraînement sans opposition. C'est le lendemain qu'elles sont rentrées dans le vif du sujet en démarrant les entraînements avec contact et la mise en place de situations de jeu. Elles s'entraîneront à deux reprises quotidiennement et participeront à une séance vidéo tous les jours jusqu'à jeudi. Ce même jour, elles seront sollicitées pour répondre à certaines demandes de la presse et à des actions de communication, en plus de leur entraînement. Vendredi et samedi, elles affronteront l'Autriche à l'INSEP dans un tournoi de préparation contre une nation qui prendra également part au TQO à Graz. Un premier grand test qui permettra de se situer par rapport à une autre sélection prétendante aux Jeux Olympiques 2021, après une année sans compétition officielle.

Ana-Maria Filip ne s'entraînera pas de la semaine à la demande de son club de Basket Lattes Montpellier.

Victoria Majekodunmi, présente au dernier stage de préparation en novembre, rejoindra mercredi l'INSEP pour palier au départ de Caroline Hériaud.

L'intégralité du stage de préparation de l'Equipe de France 3x3 féminine est à suivre sur les réseaux sociaux @3x3FFBB. 

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipe de France féminine 3x3
Auteur: 
Ulysse Chedhomme/FFBB
Date d’écriture: 
Mardi, 2. Février 2021
Vignette: 
Chapeau: 
L'Equipe de France 3x3 féminine est rassemblée à l'INSEP depuis lundi pour préparer le Tournoi Qualificatif Olympique, qui se déroulera à Graz (Autriche) du 26 au 30 mai 2021.
crédit: 
Cédric Lecocq/FFBB
Pour Newsletter: 

Les 8 joueurs appelés pour la préparation au TQO 3x3

Corps: 

Ce prochain rassemblement, qui se déroulera en deux temps, regroupera 8 joueurs afin d'y préparer le TQO qui aura lieu en Autriche du 26 au 30 mai 2021. Légèrement différent du stage de préparation qui sera organisé deux semaines plus tôt pour l'Équipe de France féminine 3x3, le rassemblement sera découpé en deux : un stage de préparation à l'INSEP les deux premiers jours, puis un tournoi international en Allemagne le reste de la semaine. Ce tournoi, dans la ville de Heidelberg permettra de mettre en situation les 8 joueurs présélectionnés après une année sans compétition officielle et de tester ceux avec moins d’expérience dans un contexte de haut-niveau international.

 NOM  PRÉNOM  NÉE LE  CLUB
CAVALIERE Leopold 27/04/1996 SIG Strasbourg
CORRE Kevin 24/03/1988  
EITO Antoine 06/04/1988 Le Mans SCM
GENTIL Dominique 18/05/1988 STB Le Havre
HOUMOUNOU Meredis 28/11/1988 SLUC Nancy Basket
PONTENS Charly 13/07/1995 UJAP Quimper
SEGUELA Franck 30/05/1997 Stade Rochelais Basket
WILSON Raphaël 10/01/1989 BC Sorgues

 

Par la suite les sélectionneurs ont jusqu'à fin avril pour communiquer à la FIBA une liste de 6 joueurs pour le TQO selon deux conditions : 4 joueurs qui doivent figurer dans le top 10 français au ranking FIBA 3x3 et 2 joueurs qui peuvent être choisis hors de ce top 10. Seulement 4 d'entre eux s'envoleront pour l'Autriche, fin mai, pour tenter de décrocher la première qualification olympique française.

Richard Billant, sélectionneur des Équipes de France 3x3 : "Nous avons très peu d'occasions pour réunir les joueurs afin de les préparer à l'échéance importante qu'est le Tournoi de Qualification Olympique. Une semaine c'est très court, mais on essaie de faire le maximum sur la période impartie. On remercie vraiment les clubs de jouer le jeu. On va profiter de cette semaine pour peaufiner la liste et travailler pour le TQO. Aujourd'hui nous avons très peu de visibilité sur les championnats donc on espère que les joueurs retenus pourront être présents."

Pour suivre ces stages de préparation de l'intérieur, suivez-nous sur les réseaux sociaux @3x3FFBB : Instagram, Facebook et Twitter.

Catégorie: 
Surtitre: 
Équipe de France masculine 3x3
Auteur: 
Ulysse Chedhomme/FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 15. Janvier 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Ce vendredi 15 janvier, Richard Billant et Karim Souchu, sélectionneurs des Équipes de France 3x3, ont dévoilé la liste des 8 joueurs qui participeront au stage Équipe de France 3x3 à l'Insep, du 15 au 21 février 2021, en vue du Tournoi de Qualification Olympique (TQO à Graz du 26 au 30 mai 2021).
crédit: 
FFBB
Pour Newsletter: 

La présélection pour le TQO 3x3

Corps: 

Ce prochain rassemblement, qui se déroulera du 1er au 6 février 2021 à l'INSEP, regroupera 8 joueuses afin d'y préparer le TQO qui aura lieu en Autriche du 26 au 30 mai 2021. Sur le même format que la saison passée, le rassemblement sera découpé en deux temps : un stage de préparation, puis un tournoi international. Ce tournoi permettra de mettre en situation les 8 joueuses présélectionnées après une année vide de compétition officielle et de tester celles avec moins d’expérience dans un contexte de haut-niveau international.

NOM PRÉNOM NÉE LE CLUB
FILIP Ana Maria 20/06/1989 Basket Lattes Montpellier
GALLIOU-LOKO Margaux 12/04/1993 Tarbes Gespe Bigorre
GUAPO Laëtitia 25/10/1995 Tango Bourges Basket
HERIAUD Caroline 22/12/1996 Roche Vendée BC
LUCET Soana 10/03/1987 Roche Vendée BC
MANE Marie 12/12/1995 Nantes Rezé Basket
PAGET Marie-Eve 28/11/1994 Basket Landes
TOURE Mamignan 19/12/1994 Basket Lattes Montpellier

Myriam Djekoundade, qui n'a pas pris part au dernier stage et donc qui n'a pu être évaluée, participera à la préparation en tant que sparring partner.

Par la suite et jusqu'à un mois de la compétition, 6 joueuses devront être communiquées à la FIBA pour participation au TQO. Seulement 4 d'entre elles partiront pour l'Autriche, fin mai, pour y défendre les chances de qualification olympique française. 

Richard Billant, sélectionneur des Équipes de France 3x3 : "Nous avons eu la volonté de doubler tous les postes de jeu. La fenêtre internationale de novembre a permis de confirmer l'expérience de certaines joueuses et l'éclosion de nouvelles. Avec l'absence de compétitions internationales l'été dernier, nous n'avons seulement pu observer les joueuses que lors de l'Open de France 3x3. C'est donc aussi une mise en valeur de la collaboration de tout l'écosystème du 3x3 en France. D'un point de vue sportif, nous avons rédigé une liste qui est un mélange d'expérience, de mobilité et d'adresse : qualités aujourd'hui essentielles dans le 3x3 moderne. La notion de cohésion d’équipe est importante dans le basket, et encore plus importante dans le 3x3 car il y a tout un système qui s'articule autour de l’autonomie des joueurs."

La liste des présélectionnés masculins pour le tournoi qualificatif olympique sera annoncée début janvier 2021, au retour de la trêve de Noël.

Catégorie: 
Surtitre: 
Équipe de France féminine 3x3
Auteur: 
Ulysse Chedhomme/FFBB
Date d’écriture: 
Mercredi, 16. Décembre 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Ce mercredi 16 décembre, Richard Billant, sélectionneur des Equipes de France 3x3, et Karim Souchu, sélectionneur adjoint, ont dévoilé la liste des 8 joueuses présélectionnées pour le stage Équipe de France de février à l'Insep, du 1er au 6 février 2021, en vue du Tournoi de Qualification Olympique (TQO à Graz du 26 au 30 mai 2021).
crédit: 
BACOT/FFBB
Pour Newsletter: 

En attendant d'être capé

Corps: 

Meneur référence depuis 3 ans en NM1 avec Bordeaux puis Lorient, Sébastien Cape (27 ans, 1m85), formé à Pau, débute sa carrière en NM2 avec Tarbes Lourdes. Il passe ensuite par Caen, où il vit une montée en Pro B puis s'engage à Bordeaux où il y restera 2 ans, en NM1, pour obtenir plus de temps de jeu. Aujourd'hui bien installé à Lorient, toujours en NM1, le dacquois réalise une saison de très haut-niveau (17 pts, 4,3 rbds et 7 pds de moyenne en 6 matches) et a été appelé pour rejoindre l'Équipe de France 3x3 à l'INSEP en novembre, une première pour lui : "C’est un honneur d’être à ce stage, de porter de la dotation France, de jouer avec les meilleurs joueurs français, c’est énorme pour moi ! Je n’ai pas été à l’INSEP donc même de pouvoir y rester une semaine comme ça, c’est génial ! Ce sont des choses que je ne pensais pas spécialement vivre dans ma carrière !"

Rookie en Équipe de France, le MVP de NM1 du mois d'octobre n'est pas pour le moins esseulé : "Je retrouve pas mal de mecs que je connais de mes clubs précédents ou parce qu’on vient du même endroit. Franck Seguela par exemple, je le connais depuis tout petit parce qu’on vient des Landes tous les deux. Je connais bien Thomas Cornely et Alex Vialaret parce que j’ai joué avec eux, Léo Cavalière on était au centre de formation ensemble. Ca fait plaisir !". Des joueurs qu'il a pu également croiser lors de tournois 3x3 depuis 2017, date à laquelle il a goûté pour la première fois au 3x3 : "C’était à l’Urban PB, avec les frères Seguela et Tanguy Monfort, un joueur du centre de formation de Pau avec qui je suis très ami encore. C’était un tournoi relevé mais on avait gagné, c’était une super expérience ! En féminin, il y avait les Équipes de France donc ça m’a permis de voir le très haut-niveau féminin d'entrée. Chez les masculins, il n’y avait pas les Équipes de France mais il y avait des joueurs expérimentés comme Alex Vialaret et Kevin Harley, qui participent à la Superleague 3x3 depuis plusieurs années." Alex Vialaret, au côté de qui il évoluera en 2018 au JSA Bordeaux et qui l'attirera un peu plus dans le 3x3 : "Il m’a proposé de jouer avec Ballistik pour dépanner en 2019, puis un joueur s’est blessé et je me suis retrouvé à faire tous les tournois avec eux. On peut dire que ça s’est très bien passé puisqu'on a fini premier sur pas mal d’Opens Plus.", une expérience réussie donc mais l'objectif est plus haut : "Malheureusement je n’ai pas encore eu la chance de participer à l’Open de France, parce que Ballistik a un noyau dur de 4 joueurs avec qui ils ont lancé le projet et je comprends très bien que ce soit avec ces gars qu’ils souhaitent se présenter à la finale de la Superleague 3x3, mais j’espère un jour pouvoir y participer. Ce ne sera peut-être pas avec Ballistik mais une autre équipe." On pourait donc retrouver Sébastien Cape sur le circuit Superleague 3x3 2021, toujours présenté par GRDF, mais avec une nouvelle team : "De mon côté j’ai un de mes très bons amis d’enfance qui s'investit beaucoup dans le 3x3 et qui veut monter son équipe à Pau. Il m’a demandé de jouer pour l’équipe qu’il est en train de créer avec des joueurs palois et des joueurs du Sud-Ouest. C’est pas officiel aujourd’hui, mais ça se dessine bien."

Sébastien Cape fait aujourd'hui partie des meilleurs joueurs de 3x3 en France, et le réservoir grandit de jour en jour. La détection se faisant de plus en plus tôt, des joueurs n'ayant pas 18 ans sont déjà formés et expérimentés sur le 3x3 alors qu'ils ne sont même pas majeurs. Forcément ça réveille le côté compétiteur de tout le monde : "C’est très physique. Même les jeunes sont hyper physiques et très intenses. Les U18 qui sont présents jouent les yeux dans les yeux avec tout le monde et c’est super intéressant parce que quand tu fais des tournois, il n’y a aucun match facile. Tu ne peux pas te dire ce match là je vais m’échauffer, pour me concentrer, non, tu joues à fond et t’es forcément concentré. Il y a des gars qui sont un peu nouveau comme moi dans la discipline et on essaie de s’adapter parce qu’on ne veut surtout pas faire baisser le niveau du stage donc on se donne à fond. C’est vraiment d’un grand niveau et pour des athlètes de haut-niveau c’est très challengeant". Ce côté physique et intense n'a pas fait trembler le joueur du CEP qui s'entraîne dur depuis plusieurs saisons, notamment avec un spécialiste : "Je me sens bien physiquement, ça fait 2, 3 ans maintenant que j’ai commencé un gros travail avec un préparateur physique et je trouve que ça porte ses fruits. Je me sens en forme avant de commencer la saison et même en la finissant, je suis toujours en forme ! Je suis vraiment content de ce côté-là. Au stage, c’est un physique encore différent donc faut s’adapter mais je me sens très bien aussi."

Une première convocation réussie pour Sébastien, qui garde néanmoins la tête sur les épaules : "En tant que sportif de haut-niveau j’ai toujours des objectifs personnels élevés, je me suis toujours fixé des objectifs. Après je sais que c’est la première fois que je suis appelé, il y a d’autres gars en avance parce qu’ils sont en place depuis des années et ont une énorme connaissance sur le jeu 3x3. Mon premier objectif ici c’était de me faire connaître par les sélectionneurs pour montrer ce que je valais sur le terrain." Objectif rempli donc pour le joueur formé dans le Sud Ouest qui va pouvoir reprendre sa saison 5x5, on l'espère, sur le même ton qu'il l'a commencé. Peut-être même avec un petit quelque chose en plus ? "En 3x3 tu ne peux pas te cacher, si tu le fais c’est du 2 contre 2. Parfois en 5x5, il y a des systèmes où tu restes dans le corner, tu attends. Au 3x3, ça n’existe pas ! Le 3x3 m’apporte énormément dans la prise de responsabilités et la défense. Quand tu reviens au 5x5 par la suite, tu as l’impression que c’est plus « simple »."

Un joueur qui ne fait que commencer son aventure dans le 3x3 et en Équipe de France, et qui particpera à la Superleague 3x3 cet été en attendant pourquoi pas, d'être capé un jour.

Catégorie: 
Surtitre: 
Équipe de France masculine 3x3
Auteur: 
Ulysse Chedhomme/FFBB
Date d’écriture: 
Mardi, 8. Décembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Appelé pour la première fois en Équipe de France 3x3 lors du stage de novembre à l'INSEP, Sébastien Cape, le meneur de jeu lorientais, ne pensait pas un jour se retrouver à cette place. Présent sur la scène nationale 3x3 depuis 2017, ses objectifs grandissent au fur et à mesure qu'il gravit les échelons.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Pour Newsletter: 

"Je sais que plus tard il y aura de supers joueuses, il y a beaucoup de beaux potentiels"

Corps: 

Le début de saison a été compliqué avec la crise sanitaire, comment cela se passe pour toi ?

On a été chanceuses à Basket Landes, on a eu l’opportunité de faire une bonne préparation. Nous n’avons pas été affectées par la Covid 19, on est un peu les survivantes de la ligue (rires). On a eu la chance de faire 5 matches et on a gagné les 5, donc tout se passe bien. Je me sens toujours aussi bien dans ce club, il y a une super ambiance de travail et je m’entends vraiment bien avec les filles.

Tu montes en puissance depuis le début de saison, tu as sorti quelques gros matches, tu continues de progresser ?

Bien-sûr, même à mon âge je progresse toujours ! Je suis contente de mon début de saison mais l’important pour moi c’est que l’équipe gagne et si je peux faire de bonnes prestations et participer à cette bonne dynamique c’est encore mieux. Les coachs me donnent vraiment un rôle important dans l’équipe, j’ai gagné en confiance, physiquement je me sens bien aussi et j’ai surtout une envie de jouer qui est énorme après cette grosse période d’arrêt.

Ton club te demande parfois de ralentir au niveau du 3x3 pour mieux revenir physiquement ?

Non, ma coach me chambre un peu avec ça. C’est vrai que quand on revient d’une compétition que ce soit 3x3 ou 5x5 on est un peu plus fatiguée que si on avait pris le temps de couper mais le club est vraiment à fond derrière les projets de chacune et c’est vraiment sympa.

Comment tu te sens personnellement quand tu reviens d’une compétition et que tu enchaines sur du 5x5 ? C’est dur de mêler les 2 disciplines ?

Ça dépend, en 2018 j’avais fait un championnat du Monde, un championnat d’Europe et quelques tournois Superleague 3x3 et ça m’avait permis d’arriver prête physiquement et avec de la confiance pour aborder la saison en club. L’année dernière on a eu un gros été, avec des ambitions de qualification olympique, c’est sûr que je suis revenue un peu plus fatiguée mais j’avais toujours ce plein de confiance mais aussi ces habiletés que je développe au 3x3. A chaque fois que je reviens d’une compétition, je suis plus impactante, plus agressive. Par contre je fais un peu trop de fautes (rires). Cette année je me suis re-adaptée plus vite mais il faut vraiment faire attention sinon je vais sortir pour 5 fautes à chaque match.

Dans l’autre sens, qu’est-ce que tu rapportes du 5x5 dans le 3x3 ?

En 5x5 je suis meneuse de jeu, je suis le cerveau sur le terrain et ça se retrouve sur le 3x3. On a plus d’autonomie donc je vais beaucoup communiquer avec mes coéquipières, je vais prendre la responsabilité d’annoncer les systèmes, j’essaie de diriger un peu l’équipe. En 3x3 tout le monde doit apporter quelque chose mais je pense que mon expérience de meneuse de jeu peut apporter un plus.

Tu te définirais comme une meneuse de jeu en 3x3 du coup ?

Je ne sais pas, il faudrait trouver des appellations pour les postes en 3x3 ! Je pense avoir un regard expert parce que c’est mon poste en 5x5 et peut-être que je vais voir des choses que certaines autres ne vont pas forcément remarquer. Je suis presque un mini-coach, je suis toujours en train de parler.

Il y a des échéances internationales qui vont arriver, c’est un but pour toi ?

Oui, ça fait 2 ans et demi que je suis à fond dans le process, évidemment les JO c’est mon principal objectif. Il y a d’autres compétitions (ndlr. le tournoi qualificatif olympique 3x3), d’autres évènements et j’adore représenter la France donc oui les JO c’est l’objectif principal mais il n’y a pas que ça. Je veux d’abord donner le meilleur de moi-même pour que notre groupe soit le meilleur possible. Les JO, c’est un rêve. Ca serait vraiment l’accomplissement du projet que l’on mène depuis 2 ans et demi avec les filles. Ça serait génial d’aller au TQO, de se qualifier et après faire le meilleur résultat possible et pourquoi pas ramener la première médaille d’or olympique au basket ?

Tu commences à avoir un beau palmarès avec l’Équipe de France 3x3, lors d’un rassemblement avec autant de joueuses tu te situes comment ?

Toutes les filles qui arrivent sont là pour découvrir le 3x3 et y performer, c’est un rassemblement de l’Equipe de France donc on veut toujours se montrer. Mais je pense qu’il y a un certain respect des anciennes, pas forcément que moi mais celles qui y jouent depuis longtemps. On le voit quand on mélange un peu toutes les équipes. Les anciennes ne vont pas hésiter à prendre la parole, donner des conseils et on voit qu’elles nous écoutent beaucoup. Je suis dans l’échange et dès que je vois de nouvelles têtes, je suis contente car cela signifie qu’il y a de plus en plus de monde qui s’intéresse au 3x3. La discipline grandit et j’ai envie de partager mes expériences. La concurrence est saine, on va tirer les jeunes vers le haut et elles vont venir nous titiller et nous obliger à devenir encore plus forte car rien n’est acquis. L’Équipe de France n’appartient à personne.

La relève commence à arriver fort. A ton avis, certaines des joueuses présentes au stage pourront devenir de très bons éléments pour l’Équipe de France 3x3 dans le futur ?

C’est vrai qu’il y a des joueuses en U23 que je ne connaissais pas car je ne les avais pas côtoyées avant et il y a d'agréables surprises. Je suis fière car je ne pense pas que toutes les nations puissent dire que 32 joueuses peuvent performer dans ce milieu. Je sais que plus tard il y aura de super joueuses, il y a beaucoup de beaux potentiels. Elles ont eu la chance d’avoir des cursus 3x3 dès le plus jeune âge, chose qui n’existait pas il y a quelques années. C’est très bien de se spécialiser le plus tôt possible. Les staffs font aussi du super boulot, il y a beaucoup de lien entre toutes les catégories. Le 3x3 c’est un peu une grande famille.

Il y a un gros groupe avec beaucoup de joueuses qui peuvent prétendre à une place dans l’équipe pour le TQO. Quand, en plus, tu vois ces jeunes joueuses qui tapent à la porte, ça te met un peu de pression ?

Oui, je suis contente qu’elles soient là car ça bouscule un peu tout. Je sais que mon statut n’est pas acquis et qu’il faut que je redouble d’efforts pour rester au meilleur niveau. La concurrence est vraiment saine en 3x3, c’est ce qui fait la différence et j’espère que l’on arrivera à garder cette atmosphère longtemps.

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipe de France féminine 3x3
Date d’écriture: 
Jeudi, 3. Décembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
A l'occasion du rassemblement des Équipes de France 3x3 à l'INSEP du 10 au 15 novembre, Marie-Eve Paget est revenue au cours d'une interview sur son expérience 3x3, la relève qui pousse fort et bien évidemment... les Jeux Olympiques de Tokyo.
crédit: 
BACOT/FFBB
Pour Newsletter: 

De plus en plus de talents

Corps: 

Parmi les joueurs appelés, il y avait des nouveaux venus dans le groupe France comme Léopold Cavalière, qui a remporté cet été l’Open de France 3x3 à Nantes. « Le 3x3 m’apporte énormément de plaisir parce que c’est plus dans l’intensité et dans le combat, explique l’ailier fort de la SIG. Deux notions qui me tiennent à cœur et dont je suis spécialiste. Je manque encore un peu d’expérience dans le 3x3, mais je sais que ce jeu me plait. » pensionnaire reconnu de Jeep Elite, Léo Cavalière affichait néanmoins un état d’esprit plein d’humilité : « Je suis là pour progresser. J’ai eu la chance de jouer hier avec Charly (Pontens) et on sent qu’il maîtrise. Il est cohérent dans ce qu’il met en place, dans ses conseils et moi ça me plait. C’est vers ça que je veux tendre. Je sais que ça prendra du temps mais j’ai bien prévu de m’investir à fond par rapport à ça. »

Un état d’esprit que recherche Richard Billant et son staff. « On analyse les petits détails qui amènent à la performance, précise Yann Julien, membre du staff technique des Equipes de France. Ce sont tous des joueurs expérimentés, on ne va pas leurs apprendre à jouer au basket. Par contre on peut leurs apprendre à bien jouer ensemble. On essaie d’apporter du mental, du management. On n’est pas que sur les aspects techniques ou tactiques. On essaie d’aborder les choses dans leur globalité. C’est ce genre de choses-là qu’on essaie de mettre en place pendant ces rassemblements. » 

Autre joueur qui fait presque office de nouveau, le revenant Mérédis Houmounou, qui avait fait partie de la toute première équipe de France à la Coupe du Monde 3x3 en 2012, avant de se mettre en retrait jusqu’à cet été. « C’est un pur plaisir de pouvoir revenir dans le groupe France, assure le meneur du SLUC Nancy, heureux de retrouver les sensations et l’ambiance des sélections 3x3. Je suis motivé parce que ça fait des années que je ne suis pas là. Je suis le petit nouveau, je suis un peu comme le petit jeune qui arrive, ils ont tous plus d’expérience que moi dans le 3x3 maintenant, mais j’ai envie de montrer que j’ai toujours des qualités pour le haut-niveau. » Même s’il affiche la même humilité que Léopold Cavalière, Houmounou n’en reste pas moins un compétiteur : « je suis content parce que je pensais que ce serait plus difficile pour moi de rattraper le niveau, mais finalement quand on a l’envie tout est possible. Mon objectif ? je joue ma place à fond donc s’il y a une place pour je ne sais quelle compétition je serai là à postuler, c’est sûr ! »

Nœuds dans le cerveau en perspective pour le staff de l’Equipe de France qui voit de plus en plus de talents à chaque nouveau rassemblement. « On est à un moment un peu particulier de l’année parce qu’on est à distance des échéances estivales, dont la plus importante : le TQO en mai, explique Yann Julien. On en profite pour faire une revue d’effectif assez large. Richard prend du recul pendant le stage, il est dans l’observation pour voir les choses avec un œil extérieur. Karim et moi, on essaie de comprendre les rouages de la performance. On essaie de voir lesquels matchent le mieux mentalement, techniquement, stratégiquement, et de voir si les profils des joueurs vont ensemble. Parce que même si on a deux ou trois très bons joueurs, si les pièces du puzzle ne s’emboitent pas, ça ne peut pas fonctionner. Il y a des entretiens individuels qui sont formalisés, mais il y a aussi des entretiens informels tout au long du stage. La petite discussion qu’on peut avoir au bord du terrain, c’est aussi ça. »

Les règles d’éligibilité des joueurs au TQO et aux Jeux de Tokyo 2021, étant assez strictes, il n’y aura pas beaucoup de marge de manœuvre pour le staff de l’Equipe de France dans sa sélection pour l’été prochain. Mais en rassemblant autant de profils différents et de générations de joueurs, Richard Billant et son équipe voient plus loin et se projettent déjà sur des échéances à moyen et long termes.

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipes de France 3x3
Auteur: 
Guillaume Karli/FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 30. Novembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
A l’instar des féminines au début du mois, les Equipes de France 3x3 masculines U18, U23 et senior étaient réunies à l’INSEP la semaine dernière avec un programme chargé mêlant mise en place tactique, entretiens individuels et tournois de fin de stage. Au total, c’est plus d’une trentaine de joueurs qui ont été supervisés par Richard Billant et son staff.
crédit: 
Hervé Bellenger / IS / FFBB
Pour Newsletter: 

Rassemblement de l'Équipe de France 3x3 masculine à l'INSEP !

Corps: 

L'Équipe de France 3x3 masculine, l'Équipe de France 3x3 masculine U23 et 4 joueurs de l'Équipe de France 3x3 masculine U18 se retrouveront à l'INSEP du 23 au 28 novembre 2020 pour préparer le Tournoi de Qualification Olympique et les futures échéances internationales : la Nations League U23 et les Coupes du Monde U23 et U18.

Les joueurs appelés pour prendre part à ce rassemblement :

Équipe de France masculine :

NOM

Prénom

Né le

Club

AYGALENQ

Alexandre

24/03/1997

Vendée Challans Basket

CAPE Sébastien 28/08/1993 CEP Lorient

CAVALIERE

Léopold

27/04/1996

SIG Strasbourg

CHRISTOPHE

Anthony

04/03/1983

AS Monaco

CORNELY

Thomas

29/06/1991

ADA Blois

DIBO

Rémi

23/05/1991

RAC Basket

EITO

Antoine

06/04/1988

Le Mans SCM

GAUTHIER

Stephan

13/07/1995

Etoile Angers Basket

GENTIL

Dominique

18/05/1988

STB Le Havre

HOUMOUNOU

Meredis

28/11/1988

SLUC Nancy Basket

PONTENS

Charly

13/07/1995

UJAP Quimper

REGINA

Mickael

28/04/1996

BC Montbrison

SEGUELA

Franck

30/05/1997

BC Gries Oberhoffen

TOURE

Hervé

25/02/1982

 

VIALARET

Alex

15/12/1994

JSA Bordeaux

WILSON

Raphaël

10/01/1989

BC Sorgues

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Équipe de France masculine U23 : 

NOM

Prénom

Né le

Club

COSSE

Hugo

19/08/2002

JL Bourg

DELAUNAY

Léopold

14/11/2001

Cholet Basket

FORTAS

Florian

06/02/2000

Nanterre 92

GOMIS

Marcus

28/02/2000

Rouen Métropole Basket

HIPPOLYTE

Calvin

15/01/2000

STB Le Havre

LOSSER

Quentin

11/09/1999

Denain Voltaire Basket

OUATTARA

Junior

07/07/2000

Saint-Quentin Basketball

PLAUCOSTE

Sya

17/07/2001

ADA Blois

POTTIER

Thomas

31/01/1999

BC Souffelweyersheim

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Équipe de France masculine U18 :

NOM

Prénom

Né le

Club

DE SOUSA

Nathan

21/02/2003

Cholet Basket

GAY

Raphaël

30/06/2003

CSP Limoges

MILANESE

Fabio

08/12/2003

Elan Béarnais Pau

SHAHRVIN

Enzo

13/02/2003

Elan Béarnais Pau

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipe de France masculine 3x3
Auteur: 
Ulysse Chedhomme/FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 23. Octobre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Découvrez la liste des joueurs qui participeront au prochain rassemblement qui se déroulera du 23 au 28 novembre à l’INSEP pour préparer les futures échéances internationales.
crédit: 
Cédric Lecocq/FFBB
Pour Newsletter: 

Pages

S'abonner à RSS - TQO